Webmarketing Commerçant, TPE, PME… Comment faire ?

Développer son image et sa présence sur le web passe par les leviers webmarketing. Vous pensez actionner les bons canaux, mais vous ne voyez pas de résultats. Alors, utilisez-vous le bon canal, avez-vous identifié tous les leviers, mesurez-vous avec des bons indicateurs ? C’est ce que nous vous proposons de vérifier à travers cet inventaire de solutions digitales qui assurent votre positionnement.

Webmarketing : commerçant, TPE, PME, comment faire ?

Qu’est-ce que le webmarketing ?

C’est simple, c’est du marketing appliqué aux technologies du web, on l’appelle aussi marketing digital ou e-marketing. Parfois, il s’écrit également web-marketing.

Comme le marketing traditionnel, il regroupe les méthodes et moyens de promotion, dévelopement de visibilité, d’un produit ou service, d’une marque. La particularité du webmarketing, c’est d’utiliser et d’adapter la stratégie marketing traditionnelle à la technologie internet.

Définition du webmarketing

Quel est l’intérêt du marketing digital ?

Les intérêts sont multiples, en premier lieu, toucher un grand nombre de cibles à moindre coût. En effet, la diffusion sur internet touche un grand nombre de cibles. De plus, qui n’est pas présent sur le web aujourd’hui ? Quant au budget alloué, il est toujours très inférieur à du marketing classique.

Un autre avantage, c’est la possibilité de tout mesurer. Effectivement, chaque action réalisée par un internaute, ou mobinaute, déclenche des requêtes sur un serveur. Ainsi, cette action peut être enregistrée et servir de mesure. Là où l’utilisation d’un média traditionnel fournit seulement un éventuel audimat, ou diffusion d’exemplaire. Les outils d’analyse webmarketing vont bien au-delà. Par exemple, on mesure :

  • Une audience, certes proche d’un audimat ou une diffusion d’exemplaire.
  • On y ajoute une possible segmentation, age, genre, région, centres d’intérêt, type d’appareil.
  • Le parcours de l’utilisateur, les pages vues, le temps passé, etc.

Ces données, si elles sont correctement exploitées, sont précieuses.

Autre atout, l’utilisation des terminaux mobiles rend l’accès à vos clients potentiels simple. Aujourd’hui, la majorité des foyers et entreprises possèdent un smartphone ou une tablette. Ainsi, l’accès à vos informations est aisé, vous identifiez vos clients plus facilement.

Enfin, vous pouvez interagir avec vos prospects et clients très simplement. Messagerie instantanée sur les réseaux sociaux, compte WhatsApp entreprise, clic to chat sur votre site internet, etc. D’ailleurs, précisons que la possibilité d’interaction immédiate avec une entreprise est un critère jugé important par les clients. Pour vous aider, nous vous proposons formation et accompagnement digital.

Webmarketing illustration

Comment s’y prendre en tant que commerçant, artisan, TPE-PME, association ?

Le simple fait d’être présent sur le web pour une entreprise est déjà une action webmarketing en soi. En effet, un site web, ou un compte sur un réseau social, contribue au marketing digital. Évidemment, pour vous distinguer, cela nécessite un peu de méthode. On identifie 4 grandes étapes.

Définir une stratégie webmarketing

Analysez votre situation, avec l’aide d’un expert digital ou d’un consultant. Vous devez vous interroger sur plusieurs points.

  • Qui sont mes clients ? Créer des profils, des outils en ligne vous aident à créer vos personas (clients type, pour un meilleur ciblage).
  • Que fait la concurrence ? Réalisez un benchmark.
  • Mettez en place une veille, pour être au courant de ce qui se passe sur votre marché.
  • Quelles sont les attentes du client ?
  • Où se trouvent mes clients ? Internet, réseau social, mobile…
  • Comment se positionner sur ce marché ? Différenciation avec la concurrence, points forts et faiblesses avec un outil comme l’analyse SWOT. C’est l’acronyme anglais pour Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats. En français, cela donne : forces, faiblesses, opportunités et menaces !

Le résultat de cette analyse permet de définir les grands axes de votre stratégie webmarketing. Elle doit être adaptée à vos moyens, et à vos ambitions. Ce n’est pas immuable, on ajuste ou change, en fonctions des résultats mesurés.

Définir une stratégie webmarketing

Générer du trafic, de l’intérêt

Vous venez de définir votre stratégie, maintenant, il faut passer à l’action. Le premier indicateur à mesurer est le trafic, pour vos sites internet. Donc, l’objectif est de le faire évoluer.

Générer du trafic et de l'intérêt

Les leviers d’acquisition de trafic sur un site.

Ils sont nombreux et présents à la fois sur votre site, on parle de levier « on site », et en dehors du site « off site ».

Leviers marketing sur votre site (on site)

En premier lieu, le levier principal de votre site web, c’est son référencement naturel, ou SEO. Il permet de générer du trafic qualifié, en répondant aux requêtes de l’internaute. On y trouve les ingrédients et bonnes pratiques suivantes :

  • Le site internet est techniquement au point et indexable par les robots des moteurs de recherche.
  • Vos pages web ont un contenu original, pas dupliqué, de qualité et correctement balisé.
  • Une régularité de publication est en place, toujours qualitative, et en rapport avec votre stratégie. Définissez une ligne éditoriale. Répondez aux besoins et aux attentes de vos clients potentiels, c’est l’inbound marketing (attirer les clients).
  • Avis client (pour les boutiques en ligne e-commerce).
  • Messagerie instantanée, type clic to chat, ou chatbot.

En complément, votre site doit être responsive, adapté aux appareils mobiles. Ils représentent près de 80 % du trafic internet, moins dans certains domaines.

Ne négligez pas l’aspect webdesign du site, l’UX et l’UI jouent un rôle important dans la possibilité de conversion. À ce titre, notons qu’une navigation simple et fluide, associée à des appels à l’action étudiés est élémentaire. Note : user experience pour UX et donc expérience utilisateur, user interface pour UI et interface utilisateur.

L’inscription à une newsletter est un moyen de développer votre audience. Adressez-vous à vos clients directement grâce à ce canal. Séduisez-les, proposez-leur des informations pertinentes, des exclusivités pour vos abonnés.

Leviers marketing hors du site (off site)

Ici, les réseaux sociaux jouent un rôle important. Ils sont le relais de votre stratégie et de votre image sur les audiences ciblées du social media. En effet, selon votre activité, vous relayez les publications du site web en utilisant les hashtags # qui ciblent un public, une activité. On trouve également sur les réseaux des influenceurs pertinents, prêts à promouvoir votre marque moyennant rétribution.

En second lieu, le backlink, ou lien retour, contribue à développer votre marque, votre branding. Effectivement, chaque site qui fait un lien vers votre site, développe votre notoriété sur la toile. Les annuaires, les blogs, les sites d’actualité sont des sources de backlinks. Certains sont gratuits, d’autres payants.

En complément de votre newsletter, créez des opérations d’e-mailing ponctuelles. Saisonnalité, promotion, emails de panier abandonné, etc.

Enfin, il existe également la publicité en ligne, dite SEA, pour search engine advertising (publicité des moteurs de recherche). Présente dans les moteurs de recherche, on trouve aussi ce mode payant sur les médias sociaux, Facebook ads, TikTok ads, etc. On la trouve aussi sur différents sites, on parle alors de display ou liens sponsorisés. Elle vient en complément des autres leviers, ponctuellement ou pas, selon le budget. Mais avant tout, il faut avoir fait en sorte que son site internet soit prêt. Si l’internaute clique sur votre publicité, le but, c’est qu’il passe à l’action, pas qu’il reparte. Un des avantages de la publicité en ligne, c’est la définition fine et précise d’une audience cible. Qui vera ma publicité, sur quel(s) support(s), selon quel(s) critères(s), etc. Mettre en place une stratégie, c’est bien cibler le public visé, tant en B2B qu’en B2C.

Analyser vos performances

Vos leviers d’acquisition sont actionnés, il faut mesurer les résultats avec un indicateur de performance pertinent. Les agences webmarketing parlent de KPI, acronyme anglais de Key Performance Indicator. On l’a vu, le premier à suivre, c’est le trafic, mais on ne s’arrête pas là. Selon votre maturité digitale, et l’avancée de votre présence sur le web, les indicateurs évoluents aussi. En voici quelques uns :

  • Le trafic et le nombre de visiteurs doivent augmenter.
  • Taux de rebond, plus le chiffre est bas, mieux c’est.
  • Le temps moyen passé sur votre site.
  • La quantité moyenne de pages vues par visiteur.
  • Quelles sont les pages les plus populaires du site ? S’en inspirer.
  • L’origine de vos sources de trafic, réseau social, trafic organic, site référents, etc.
  • Dans le cas d’une campagne publicitaire, les mêmes indicateurs en isolant la campagne seule.
  • Le comportement de l’internaute sur vos pages.
  • Les taux de conversion, abonnement newsletter, utilisation du formulaire de contact, CA généré, ouverture et clic de campagnes emailing.
  • Évolution de vos positions sur les moteurs de recherche sur des mots-clés, etc.

De nombreux outils statistiques s’associent à votre site web pour mesurer ces indicateurs. Ils respectent les données personnelles et les anonymisent en les paramétrant correctement. Citons quelques outils, l’indispensable search console, Bing webmaster tools, Matomo, Google Analytics, etc.

Analyser ses performances
Itération et fidélisation

Itération et fidélisation

Après analyse des résultats, on ajuste, le cas échéant, sa stratégie digitale. On appelle ça l’itération, comme pour la trajectoire d’une fusée corrigée à mesure de son avancement. Cependant, la stratégie est maintenue si elle s’avère payante.

Si la stratégie est bonne, il se peut que les leviers inbound soient à revoir. Alors, on teste, on essaye différentes approches. L’AB testing est une alternative intéressante pour une landing page, vous créez deux variantes de votre projet. Cela peut être sur la mise en page, la couleur des boutons, mais également sur le contenu. Par exemple, on essaye des titres avec une accroche différente. Ça fonctionne pour une publicité adwords, mais aussi pour une publication. On décide de montrer la version A ou la version B selon nos souhaits. On analyse les résultats de chaque variante, on en tire des enseignements.

Vous avez des nouveaux clients, surtout faites le nécessaire pour les fidéliser. Incitez vos clients à donner leur avis. Proposez des bons d’achat, remises, carte de membre, club privilège sont de bons moyens de fidélisation. Le parrainage fonctionne également bien, pensez aux recommandations ! Ainsi, ils deviennent ambassadeurs de votre marque auprès de votre prospect.

Évolution possible, le marketing automation

Lorsque vous avez déjà bien travaillé votre webmarketing, envisagez l’automation. En vous appuyant sur des outils digitaux, comme un CRM, vous automatisez les processus marketing. Vous imaginez des scénarios en fonction du type d’action sur votre site ou votre compte social. Alors, selon l’action et selon la cible, un courriel promotionnel part, un questionnaire, une proposition de livre blanc, etc. Ainsi, à chaque étape de votre scénario, vous qualifiez vos contacts ou leads d’après l’échelle que vous fixez.

Besoin d’aide pour votre webmarketing ?

Demandez-nous !
C’est rapide et sans engagement

Les articles qui peuvent vous intéresser :

Outils numériques mal exploités TPE-PME dites STOP
Outils numériques mal exploités TPE-PME dites STOP

Outils numériques inutiles, mal exploités :TPE-PME dites STOPLa croissance digitale décuple l’apparition de solutions numériques pour améliorer, soit disant, vos performances. Qu’en est-il réellement ? Site internet, CRM, réseaux sociaux, outils collaboratifs, clic to...